management hybride

Le management hybride : levier de performance et de QVT

Les confinements successifs ont fait émerger un nouveau mode d’organisation au sein des entreprises : le management hybride. Il suppose qu’une partie de l’équipe est en présence au bureau alors que l’autre est à distance. En 2020 c’était une pratique encore méconnue et qui a suscité beaucoup de réticences de la part des managers et des équipes. Aujourd’hui celle-ci s’est généralisée et tend à se pérenniser.

Management hybride : quels avantages ?

Le management hybride permet aux collaborateurs de combiner le meilleur du travail en présence et du télétravail. En offrant plusieurs options à vos collaborateurs, ces derniers pourront choisir le mode de travail grâce auquel ils sont le plus performants et efficaces. 

Une meilleure concentration. Au bureau, les collaborateurs sont plus facilement distraits : les open space sont bruyants, les sollicitations inopinées sont très fréquentes. A l’inverse, un collaborateur en télétravail est nettement moins dérangé et moins sollicité. Toutefois, il faut que ce dernier soit bien installé et qu’il ait un environnement de travail sain. C’est justement l’intérêt de l’indemnité télétravail, qui permet aux entreprises d’aider le salarié à équiper son domicile pour travailler dans des conditions optimales en lui versant une enveloppe budgétaire exonérée de charges sociales, un avantage social à part entière et de plus en plus apprécié des collaborateurs. 

Des collaborateurs heureux se transforment en collaborateurs ambassadeurs : vitrine de votre entreprise dans leur cercle privé et personnel. Par conséquent, votre marque employeur est valorisée et votre recrutement est amélioré. 

Par ailleurs, offrir à vos collaborateurs ce choix de travail hybride c’est lui permettre de gagner du temps dans les transports entre son domicile et le lieu de travail. Un gain de temps précieux pour le collaborateur pour qui l’équilibre “vie pro / vie perso” est important.  

Management hybride : quels enjeux ?

La crise sanitaire nous a prouvé que le travail à distance pouvait fonctionner. Toutefois, le management hybride résultant de ce mode d’organisation, impose aux managers une exigence plus forte. Il leur faut trouver un bon équilibre entre autonomie et accompagnement. La clé est le dialogue. Il est essentiel de définir un cadre à ce nouveau mode d’organisation au sein des équipes en fonction des besoins de chacun tout en maintenant le lien : le lien hiérarchique mais surtout et avant tout le lien social entre les collaborateurs.

Cette approche du management pousse les managers à responsabiliser leurs équipes et à placer en eux une grande confiance tout en gardant cette équité entre les personnes, qu’elles soient sur place ou non. 

La cohésion d’équipe peut être altérée par ce type de management à cause de la diminution des rencontres en face à face et des discussions informelles. Une dualité entre ceux qui sont en télétravail et ceux qui sont sur place peut se créer. 

Charge de travail, sur-connexion, pression accrue sur les résultats, tous ces facteurs qui fragilisent la santé mentale des salariés. Face à cela, le bien-être du salarié et la QVT, même à distance, se veut être une priorité pour les managers et les équipes des Ressources Humaines. Au moindre signe de désengagement ou d’isolement, il faudra rapidement prendre l’initiative d’échanger avec la personne concernée.

management hybride

Management hybride : quels conseils ?

Pour fonctionner de manière optimale, le manager et ses équipes doivent s’accorder sur un cadre, une structure claire. Pour ce faire, l’équipe doit convenir de règles de collaboration : fixer des plages horaires de connexion, d’autres pour le travail personnel, privilégier les rapides échanges téléphoniques plutôt que de longs mails..

Comme nous l’expliquions plus haut, la communication et le dialogue sont la clé du management hybride. Le manager doit s’assurer que chacun comprenne les objectifs et les tâches sur lesquels il est attendu. Pour cela, l’idéal est d’organiser des réunions régulières en physique ou à distance, même rapides pour motiver les équipes et avoir un aperçu global des projets en cours. 

Le management ne peut exister sans les feedbacks. Les échanges individuels sont plus que nécessaires aussi bien pour le manager que le managé. Le but de cette rapide conversation est de créer un espace d’échange sur les points positifs, négatifs et difficultés rencontrées.

Enfin, les échanges informels restent primordiaux pour créer du lien dans l’équipe. Conservez vos rituels : petits déjeuners d’équipe, team building etc… L’essentiel reste de placer l’humain au cœur des interventions de l’entreprise, peu importe le mode de travail. 

Pour résumer, désormais, l’enjeu majeur est de maintenir une appartenance forte à l’entreprise et un haut niveau d’engagement des équipes, qu’elles soient chez elles, dans un lieu de coworking ou bien en présentiel. Face à ce nouveau défi managérial, la clé de réussite réside dans l’autonomie des collaborateurs, en les responsabilisant, le tout dans un climat de dialogue entre l’équipe et son manager. 

You May Also Like

Les tarifs de la garde d’enfants résistent à l’inflation

Les tarifs de la garde d’enfants résistent à l’inflation

Déconnexion totale : 8 conseils pour RH

Réussir une déconnexion totale : 7 conseils pour RH débordés

télétravailler en vacances

Télétravailler sur son lieu de vacances : la nouvelle tendance de l’été 2022 ?

forfait mobilités durables

Forfait mobilités durables : quel bilan 2 ans après ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *