Interview Eric Chevalier

“L’entreprise a un rôle à jouer pour accompagner les collaborateurs dans le plan de reprise d’activité”

AstraZeneca est un groupe biopharmaceutique international, axé sur la recherche, le développement, la production et la commercialisation de médicaments de prescription. L’activité de l’entreprise se concentre dans des domaines thérapeutiques majeurs : maladies cardiovasculaires, rénales et métaboliques, respiratoire, oncologie, maladies inflammatoires et auto-immunes, infectiologie et vaccins.

AstraZeneca a noué un partenariat avec YoopiesAtWork pour accompagner ses collaborateurs sur les problématiques liées à la parentalité pendant la crise Covid-19.

Eric Chevalier, DRH d’AstraZeneca, répond aux questions de YoopiesAtWork.

.

Comment l’organisation au sein d’AstraZeneca a-t-elle évolué face à la crise Covid-19?

L’adaptation des activités au sein d’AstraZeneca pendant la crise répondait à deux priorités principales. Premièrement, le soutien et la protection des collaborateurs. Deuxièmement, le maintien de nos activités d’approvisionnement de médicaments. Il fallait que les patients puissent continuer à avoir accès aux médicaments dont ils ont besoin, dans une période de crise sanitaire inédite où presque tout était arrêté dans le pays.

Nous avons généralisé le télétravail pour tous les collaborateurs, qu’ils soient au siège ou sur le terrain. Les visites médicales dans les hôpitaux ont été suspendues et ont été remplacées par des visites digitales grâce à un outil dédié. Ainsi nous n’avons eu recours à aucun chômage partiel. Dans l’organisation, il y a eu beaucoup d’adaptations : des activités, des horaires, beaucoup de flexibilité et notamment pour celles et ceux qui devaient garder leurs enfants suite à la fermeture des écoles.

Quelles mesures de soutien de vos équipes avez-vous mis en place dans ce contexte de crise ?

La mesure, pour moi la plus importante, et que les salariés ont apprécié, était la proximité des membres du Comité de Direction. Nous avons mis en place un forum hebdomadaire d’une heure en présence de tous les membres du Codir avec un temps dédié aux questions-réponses. Tous les collaborateurs pouvaient s’exprimer sur leurs angoisses, les problèmes rencontrés et les suggestions pour régler les situations les plus délicates. Ils pouvaient également remplir un questionnaire anonyme sur lequel toutes nos réponses étaient écrites et partagées ensuite à tous les collaborateurs. Il y a eu jusqu’à 700 personnes connectées par session. Cela a été vécu par les collaborateurs comme une vraie mesure de soutien car ils ont senti que nous étions tous Ensemble dans cette crise sans précédent.

Nous avons aussi mis en place un numéro vert pour des renseignements et des questions sur le Covid. Les responsables RH ont été très disponibles, très à l’écoute des salariés. Ils ont appelé proactivement celles et ceux qui pouvaient être en difficulté ou situation délicate. Par exemple les personnes connues dans l’entreprise qui ont déclaré un handicap ou une maladie chronique, ou encore les femmes qui étaient enceintes. Les Responsables RH ont mis en place rapidement des solutions individuelles et adaptées. Ce sont les véritables “héros” en interne pendant cette crise avec bien sûr toute l’équipe RH et les membres de la cellule d’information/prévention interne mise en place.

Nous avons aussi mis en place une cellule psychologique, ainsi qu’une application pour aider à la gestion  du stress au travail et en télétravail, MyMentalEnergyPro. Nous avons aussi créé AZ Solidaire – un réseau workplace interne dédié aux échanges entre salariés et au partage d’informations solidaires pendant la période Covid.

Et puis, bien entendu, nous avons mis en place Yoopies, une mesure très concrète de soutien aux collaborateurs pour leur garde d’enfants à domicile.

Vos collaborateurs ont-ils été rassurés en apprenant la mise en place d’une solution d’aide à la parentalité ?

Nous avons mis en place la solution très rapidement, au tout début de la crise. A ce moment-là, les collaborateurs étaient plutôt intrigués car c’était quelque chose de tout nouveau. La période de début de Covid était assez angoissante pour tous, avec plutôt au début un réflexe même de repli. Et puis, des personnes en ont vraiment eu besoin et ont testé le service. Ils ont apprécié la qualité des profils, le fait que les intervenants  soient bien formés et bien briefés sur les consignes sanitaires strictes à respecter, et ont été rassurés. Des collaborateurs ont aussi partagé leur sentiment de soulagement, à quel point cela leur a fait du bien de juste sortir pour une promenade d’une heure tout en confiant leur enfant à la nounou. Ainsi, après 3 ou 4 semaines de mise en place, les salariés “testeurs” ont fait des feedbacks très positifs sur notre réseau de communication interne AZ Solidaire. Le succès de Yoopies auprès des collaborateurs a ensuite été viral.

En quoi l’entreprise a un rôle à jouer pour accompagner ses collaborateurs dans la période de reprise actuelle et au-delà ?

L’entreprise combine la responsabilité de reprise d’activité nécessaire avec toujours la protection des collaborateurs. Elle doit ainsi mettre en place toutes les mesures permettant cet équilibre. Pour AstraZeneca, la reprise progressive de présence au siège et sur le terrain s’accompagne de toutes les mesures de protection sanitaires nécessaires. Dans ce cadre-là, nous finançons 10 allers-retours mensuels en taxi, des abonnements vélo et nous proposons des horaires décalés tout en laissant sur la base du volontariat la possibilité aux collaborateurs de poursuivre le télétravail. Avec toujours le soutien, la communication de proximité, et la flexibilité. La solution Yoopies participe à cette flexibilité, permettant à tous les collaborateurs, en présentiel ou en télétravail, d’être soulagés des problématiques liées à la parentalité. C’est pour cela que l’on souhaiterait prolonger ce service dans la continuité. Il correspond à un engagement fort et ancré de AZ France sur le soutien à la parentalité et l’égalité entre les femmes et les hommes. Et donc oui, le rôle de l’entreprise est bien d’accompagner les collaborateurs dans le plan de sortie du confinement et de reprise d’activité.

De manière plus globale, quels dispositifs avez-vous mis en place au sein d’AstraZeneca dans le cadre de votre politique QVT ?

Le soutien managérial, le leadership, la communication transparente et de proximité font partie de notre politique QVT. De même que l’adaptation des activités, le télétravail fixé à 2 jours par semaine déjà avant le Covid, la flexibilité sur les horaires et l’organisation personnelle des collaborateurs.

Dans le cadre de Great Place To Work, nous avons un comité interne “Hub”, qui organise des activités fun à midi, comme des massages ou la découverte de spécialités culinaires locales. Pendant le confinement, ils organisaient des blind tests géants sur Zoom qui ont permis aux collaborateurs de décompresser. C’était aussi le cas sur AZ Solidaire, où les gens se soutenaient, s’envoyaient des photos, des messages.

Un point très important pour la QVT des collaborateurs, d’autant plus dans une industrie comme la nôtre, est la contribution externe (contribution to society) : qu’est ce qu’on fait pour aider les autres et notamment ceux qui en ont le plus besoin ? Nous avons décidé d’aider les jeunes les plus en difficulté, qui n’avaient pas accès à des ordinateurs, à internet, en partenariat avec les associations de l’Ascenseur. Nous avons participé activement au mouvement appelé “réussite virale”. 16 collaborateurs de AZ France ont fait du mentoring, des formations digitales, pour accompagner des jeunes en situation de décrochage scolaire. Il y a eu beaucoup d’engagement et de mobilisation des collaborateurs d’AstraZeneca et qui va se poursuivre et s’amplifier même après la période du Covid. Nos collaborateurs médecins se sont inscrits à la Réserve sanitaire. Nous avons aussi été à l’initiative d’une coalition digitale avec d’autres entreprises dans le domaine médical pour aider les patients qui n’osaient plus se rendre chez leur médecin pendant la période Covid à poursuivre leurs consultations même à distance.

Ce sont là pour moi les points les plus importants de la qualité de vie au travail, se sentir utile et reconnu ! Et pour les collaborateurs AZ, c’est apporter un service utile aux professionnels de santé pour les patients afin d’améliorer leur vie !

YoopiesAtWork en 3 mots?

Simple –  une plateforme facile d’utilisation, avec l’accès à un numéro de téléphone pour assistance

Efficace – nous n’avons eu que des bons retours des prestations

Utile – les collaborateurs sont très reconnaissants du “soulagement” qu’apporte cette solution de garde

You May Also Like

Interview Jean-Paul Vouiller

“Être à la pointe de l’innovation sur les solutions que nous proposons à nos salariés”

Webinar : préparer le retour au bureau

Webinar : Préparer son retour au bureau

Résultats enquête RH

Covid et nouvelles pratiques de travail – résultats d’enquête RH

Congé second parent

“Congé second parent 100% rémunéré – un fort message de l’entreprise sur l’équilibre vie professionnelle / vie personnelle”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *