Tendances RH 2022

Les 10 nouvelles tendances RH de 2022

L’année 2021 aura été très intense pour les professionnels des ressources humaines : pandémie, digitalisation, retour au bureau “hybride”… Tout au long de cette année, les RH, confrontées à différents défis, se sont profondément transformées, adaptées, réorganisées. L’avenir du travail aura été au cœur de tous les sujets ! La priorité a été et continue d’être la santé et la sécurité des collaborateurs, tout en redoublant d’efforts pour les engager, dans un contexte où les entreprises se livrent une véritable guerre pour recruter les meilleurs talents. Quelles vont être les nouvelles grandes tendances RH pour l’année 2022 au sein de nos entreprises ? Nous partageons dans cet article les 10 défis RH à relever pour l’année 2022 qui semblent d’ores-et-déjà incontournables.

Tendance RH n°1 : Télétravail et flexibilité pour un meilleur équilibre des temps de vie 

Le télétravail n’a jamais été aussi répandu que cette dernière année : ce nouveau mode de travail a bousculé nos habitudes professionnelles et personnelles, les rendant indissociables, et a ouvert de nouvelles perspectives pour les salariés. 

Les employeurs comprennent aujourd’hui l’intérêt d’offrir une certaine flexibilité à leurs salariés avec la mise en place d’1 à 3 jours de télétravail par semaine en fonction des projets de vie des collaborateurs. 

En 2022, pour rester attractives, les entreprises doivent proposer un environnement de travail plus souple et optimiser cette flexibilité permettant une meilleure organisation et donc un meilleur équilibre vie personnelle-vie professionnelle. Les entreprises peuvent également réorganiser les lieux de travail afin de ne plus attribuer de postes de travail fixes, ou encore proposer des espaces de coworking pour encourager la culture de l’échange.

Les salariés souhaiteraient également bénéficier d’avantages spécifiques au télétravail. Face à ces nouveaux enjeux RH, Worklife propose des solutions utiles et innovantes : l’indemnité de télétravail afin d’améliorer les conditions de travail de chaque salarié (fournitures bureautiques, matériels informatiques, frais de télécommunication …) 

Une solution qui en soulage plus d’un.

Tendance RH n°2 : Mobilité et recrutement international 

Hybride ou en full remote, le télétravail est devenu incontournable et doit s’adapter aux nouvelles attentes des collaborateurs. En effet, ces derniers souhaitent pouvoir choisir leur lieu de travail mais également leur lieu de vie et ainsi, avoir plus de souplesse dans la gestion de leur quotidien. 

La pandémie a provoqué pour certains salariés l’envie de déménager en dehors des grandes villes. Les raisons sont nombreuses : s’éloigner de la ville pour se rapprocher de la nature ou du soleil, vivre dans un logement plus grand avec un extérieur, ou dans une région plus dynamique sur le plan économique, ou encore pour se rapprocher de sa famille. Les cadres et les 18-34 ans sont les plus tentés par cette nouvelle tendance.

Selon une étude menée en 2021 pour Cooptalis, un acteur de la mobilité professionnelle, 86% des entreprises interrogées ont reçu des demandes de télétravail longue distance, en France ou à l’étranger, et 74% ont donné une réponse favorable à cette nouvelle tendance qui va s’inscrire dans la durée.

Ce phénomène nouveau confirme bien que le télétravail longue distance s’invite dans les facteurs d’attractivité et de fidélisation des talents. Le recrutement international, nouvelle tendance RH pour l’année 2022, est une solution qui deviendra indispensable pour les entreprises. Pour une majorité des décideurs RH, il est ainsi primordial de s’assurer d’une bonne organisation, de conditions de travail satisfaisantes tout en favorisant une bonne gestion des risques pour l’entreprise. Par ailleurs, les employeurs se montrent plus conciliants et sont prêts à offrir cette flexibilité et faciliter le télétravail pour les collaborateurs qui souhaitent vivre dans une autre région ou pays. 

Tendance RH n°3 : Bien-être et qualité de vie au centre des enjeux RH 

enHXZmXmA S9cklw8SlRxPcKeVZfaXs5xprecB75GJr xj2n8PkeRpGK4ltUMC

Le temps des prises de conscience est arrivé : le bien-être collaborateur est plus que jamais au centre des enjeux RH.

Confinements, télétravail, isolement… Les conséquences de la pandémie sont lourdes sur la santé physique et mentale des salariés. Les équipes souhaitent de véritables changements pour améliorer leur bien-être et la qualité de vie au travail. Plus qu’un baby-foot, des snacks et des paniers de fruits à disposition, les salariés attendent des changements de fond sur la charge de travail, le mode de collaboration, la culture managériale et l’équilibre de vie personnelle et professionnelle. 

L’amélioration de la satisfaction personnelle et professionnelle des salariés augmente la motivation ainsi que la productivité au travail et de ce fait, permet d’éviter le burn-out et le désengagement.

Les stratégies RH en 2022 pour favoriser l’implication personnelle sont nombreuses. 

L’engagement des salariés est essentiel à une culture de travail saine. Les salariés heureux sont plus motivés, plus productifs et donc moins sensibles au burn-out et à l’absentéisme. L’encouragement et les bonnes relations entre collaborateurs permet d’améliorer leur bien-être et leur qualité de vie au travail. Faire savoir aux salariés qu’ils comptent pour l’entreprise est primordial pour améliorer leur santé mentale.

Le mode de collaboration peut par ailleurs être amélioré par l’utilisation d’outils collaboratifs ou encore la mise en place d’activités destinées au bien-être au sein de l’entreprise (méditation, yoga, sport, événements conviviaux etc.).

Un autre défi RH est d’envisager de réduire la charge de travail des employés. Bien que cela peut sembler contre-productif, cette démarche contribue en réalité à augmenter leur productivité. L’une des principales causes du burn-out et de l’absentéisme est le stress, souvent lié à des charges de travail irréalistes. Un employé épuisé physiquement et mentalement est en effet moins productif mais peut également être susceptible de quitter l’entreprise pour une autre, où la pression peut paraître moindre. 

Réduire les heures supplémentaires, veiller à ce que les congés soient pris, permettre aux salariés un meilleur équilibre des temps de vie avec le droit à la déconnexion ou encore des horaires flexibles et un accompagnement de la parentalité pour les salariés parents, font partie des grands enjeux RH de 2022. 

Tendance RH n°4 : Une nouvelle éthique du management 

Qu’ils soient en télétravail ou en présentiel, les collaborateurs attendent de leurs managers et de leurs dirigeants davantage d’éthique. C’est l’une des tendances RH attendues en 2022. 

La crise sanitaire confronte les dirigeants à des questions d’éthique essentielle, des dilemmes profonds et des compromis parfois douloureux. Les collaborateurs sont épuisés et se tournent vers les managers et les RH pour obtenir des réponses, des conseils, des actions et de l’espoir. Le rôle des managers s’avère aujourd’hui plus complexe que jamais face à la crise sanitaire, économique et environnementale. Plus que le simple profit, le principe de responsabilité sociale et l’engagement sociétal fait partie intégrante de la culture de l’entreprise. 

Les enjeux 2022 pour les RH et les managers d’aujourd’hui sont d’une part de valoriser les relations et d’instaurer un climat de confiance pour favoriser une culture éthique mais d’autre part de prioriser les personnes avant les profits et de communiquer davantage notamment dans les moments difficiles afin de continuer de performer durant cette nouvelle année. 

Tendance RH n°5 : Un programme de reonboarding pour “réengager” les salariés

Prendre un nouveau poste n’est pas une chose facile : surcharge d’informations, nouvelles rencontres, nouveaux challenges. Rien ne vaut le bureau pour s’imprégner des codes culturels et comprendre l’organisation informelle. 

Un soin particulier doit donc être mis à l’onboarding. Une des tendances RH 2022 va être le “reonboarding” des nouvelles recrues qui n’ont pas profité pleinement de ce qui se fait de mieux en matière d’onboarding pendant la période de pandémie. Le but majeur de cette démarche est de les réengager en accompagnant le retour au bureau et de développer leur réseau de relations dans l’organisation. 

Le “reonboarding” peut être réalisé grâce à l’organisation de nouveaux évènements, séminaires et rencontres, où les échanges informels sont importants pour aider les nouveaux arrivants à mieux faire connaissance avec les autres membres de l’équipe. Il est nécessaire dans une entreprise de resserrer les liens entre les collaborateurs et de créer un sentiment d’appartenance.  

Le “reonbording” passe également par l’organisation de programmes de mentorat intergénérationnel, de formation et de parrainage/marrainage. 

En 2022, une des tendances RH est de permettre aux entreprises de créer des liens « verticaux » entre personnes d’âges et de niveaux différents. Il en va de la culture d’entreprise, de la transmission des valeurs, de la performance, de la qualité de vie au travail. Les formations et les futurs programmes de mentorat intergénérationnel pourraient aussi s’accompagner d’une vision moins déterministe de l’âge.

Enjeu RH n°6 : Valorisation de la politique de rémunération pour une meilleure satisfaction au travail 

Au-delà de l’intérêt des missions et du bien-être au travail, la rémunération demeure un moteur essentiel de la motivation et de la performance des collaborateurs. Le sujet de la rémunération globale devient un véritable enjeu RH pour l’engagement des collaborateurs et l’attractivité d’un poste. Dans ce cadre, l’ensemble des avantages mis en place par l’entreprise constituent d’importants leviers de rétention.

Alors que 75% des Français estiment que leur pouvoir d’achat a diminué en un an, la valorisation de la rémunération globale constitue un enjeu de taille. La mise en place d’une politique d’avantages constitue ainsi un moyen d’augmenter le pouvoir d’achat des salariés à moindre coût pour l’entreprise. Permettre aux salariés de voir leur salaire augmenter constitue un véritable défi RH pour l’année 2022. Il est même probable que cette tendance soit particulièrement importante sur les métiers « télétravaillables » pour l’attractivité des entreprises dans un contexte d’une véritable guerre des talents.

Pour que les collaborateurs prennent conscience de la valeur réelle de leur rémunération et des avantages mis en place, des outils comme le BSI (bilan social individuel) révèlent toute leur utilité, en s’inscrivant dans une démarche de transparence de la part de l’entreprise, pour communiquer autour de la politique salariale et sociale. Le BSI permet de valoriser tous les avantages dont les salariés bénéficient (complémentaire santé, prévoyance, lignes de soutien psychologique, titres-restaurant, etc.).

Le bilan social individuel garantit la clarté en termes de rémunération globale grâce à une vitrine RH explicite. Cependant, l’outil présente un récapitulatif des avantages perçus uniquement une fois par an, et ne permet pas d’avoir une vision à tout moment de l’année. C’est la raison pour laquelle Worklife développe un BSI vivant tout au long de l’année.

pA10Po924RZIUvrq3u0XgEddqfx7oxEp2pWypVPD2scIHEV83TGju5EgQwuNYfyPmrHLHKw5

Défi RH n°7 : Numérisation, automatisation des processus RH et digitalisation de l’expérience collaborateur

La numérisation et l’automatisation des processus RH sont essentielles pour plusieurs raisons.

Face à l’enjeu du recrutement, les grandes entreprises se trouvent aujourd’hui à un stade plus avancé que les PME qui gèrent encore leur système de recrutement avec des emails et des tableaux excel. 

Des outils numériques comme l’ATS (Applicant Tracking System) permettent aux RH de pouvoir déployer leur campagne de recrutement beaucoup plus rapidement et de gagner en efficacité dans la guerre des talents. Les annonces peuvent être diffusées sur tous les supports souhaités et les RH peuvent personnaliser le parcours des candidats en fonction de leurs profils. Le cheminement entre la candidature et l’embauche sera beaucoup plus rapide notamment lorsqu’il y a un grand nombre de candidats, puisque les ATS automatisent toutes les étapes du processus de recrutement. Les filtres avancés permettent de repérer les meilleurs talents et d’entrer en contact avec eux dans les meilleurs délais. Cette tendance RH va être suivie de près dans un futur proche. 

La numérisation des services de la vie quotidienne a incité les entreprises à repenser leur mode de fonctionnement interne afin d’être plus efficaces. 

Ainsi, la digitalisation du quotidien des collaborateurs est devenue incontournable notamment depuis la mise en place du télétravail. Cette tendance RH représente un enjeu majeur et tend à être renforcée en 2022 afin d’améliorer la performance des salariés en simplifiant l’expérience collaborateur.

La digitalisation concerne le suivi des congés, des notes de frais et attestations, la signature de documents, l’organisation de déplacements, la gestion des collaborateurs mais aussi des points plus sensibles comme l’e-learning ou encore l’onboarding des nouveaux collaborateurs à travers un parcours d’intégration digitalisé. 

Cela passe également par l’intégration de nouvelles plateformes permettant la centralisation des l’ensemble des avantages mis en place (titres-restaurants, mobilité, aide à domicile, cours de sport…), qui représentent un relais de communication efficace entre l’entreprise et les collaborateurs.

Les outils numériques permettent d’une part d’alléger la charge mentale des collaborateurs et d’autre part d’offrir une sécurisation supplémentaire des processus RH.  

L’adoption de ces nouveaux moyens digitaux, permettant d’améliorer l’expérience collaborateur, est un enjeu phare pour la gestion salariale et l’acquisition de talents en 2022.

Tendance RH n°8 : Inclusion et diversité 

Favoriser l’inclusion et la diversité est l’un des enjeux prioritaires des entreprises pour les  mois à venir, de même que la mise en place d’une réelle politique de parité femme-homme. La création d’emplois inclusifs fait indéniablement partie des tendances RH 2022. 

Il serait également nécessaire de mettre en place des conseils d’administration plus diversifiés. Les managers devront également former et adopter un leadership inclusif afin de créer un meilleur environnement de travail pour leur équipe. 

Tendance RH n°9 : La RSE à l’honneur en 2022  

La RSE va continuer à être un véritable enjeu stratégique en 2022 et prendre encore plus de place dans la vie des sociétés permettant de construire une culture d’entreprise responsable et soucieuse des attentes sociétales. Elle permet à l’entreprise de se démarquer,  d’améliorer son image et sa réputation tant en interne qu’en externe. 

Désormais les collaborateurs recherchent un emploi ayant un impact social et environnemental et possédant des valeurs fortes et sincères. Cette tendance est récente et les défis RH sont nombreux.  

Tout d’abord, mesurer la consommation d’énergie et les émissions de GES grâce au bilan carbone aide à la mise en œuvre d’une politique environnementale. Des cabinets de conseil ou encore des logiciels SaaS aident à réaliser le bilan carbone d’une entreprise. 

Une fois la mesure de l’empreinte carbone prise, l’audit permettra de la réduire en identifiant les axes d’amélioration et les objectifs liés au plan d’action à mettre en œuvre. 

Pour mesurer l’efficacité de la démarche, il faut prendre en compte les indicateurs RH (informations sur le management, parité femme/homme, les formations, les alternants …), les indicateurs environnementaux (consommation énergétique, consommation d’eau, le tri des déchets…), les indicateurs sociétaux (le nombre d’emplois, les engagements,  la part du mécénat, les fonds ISR …). 

Les RH, garants de la marque employeur, ont donc pour défi majeur de sensibiliser à la fois les collaborateurs et la direction sur l’importance de la RSE et de mettre en œuvre des leviers de développement durable.

Enjeu RH n°10 : La semaine de 4 jours 

Dans un contexte de pandémie où la culture du surtravail peut causer des dégâts en termes de burn-out, de désengagement, d’anxiété et de stress au travail, la semaine de 4 jours apparaît comme une solution salutaire. En effet, pour beaucoup de salariés, la flexibilité du travail “hybride” mêlant télétravail et présentiel au bureau ne suffit pas en raison de la charge de travail qui reste trop importante et de l’impossibilité de se déconnecter. 

Un grand nombre d’employés voient la semaine de 4 jours comme le rythme de travail hebdomadaire idéal et comme la meilleure solution pour un équilibre vie pro/vie perso. 

Cette démarche permettrait de réduire considérablement le taux de stress chez les employés, et d’augmenter le taux de productivité. 

En 2022, cette tendance continuera de se démocratiser dans un contexte de pénurie de candidat·e·s et de difficultés de recrutement. Il est  même possible qu’elle devienne un argument essentiel de la marque employeur. Quels que soient le modèle et les objectifs recherchés, il s’agit du rythme de travail de demain qu’il est intéressant d’appréhender dès aujourd’hui.

You May Also Like

offre demploi originale

5 astuces pour rédiger une offre d’emploi originale et attractive

Guerre des talents leviers d’attractivité d'une entreprise

Inflation, pouvoir d’achat, guerre des talents : comment rester une entreprise attractive auprès des salariés ?

Nadjib et Faycal - cofondateurs d'Offeaze

Offeaze : offrir des espaces de travail adaptés à chaque besoin

RSE, les talents à la quête des entreprises éthiques

RSE, les talents à la quête des entreprises éthiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *